Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale…

La première vidéo ci-dessous présente ses recherches.

La deuxième vidéo ci-dessous est un reportage, tourné dans un laboratoire de recherche de Moscou, qui expose les origines de la médecine informationnelle. Serguei Koltsov, l’inventeur des CEF s’est basé sur ces connaissances fondamentales sur l’eau informée.

Plusieurs scientifiques russes parlent de leurs expériences avec les plaques de Koltsov.

La troisième vidéo ci-dessous présente les travaux de Marc Henry, Université de Strasbourg.

Une vidéo intéressante à regarder également est « Water, le pouvoir secret de l’eau » qui explique notamment comment l’eau mémorise les informations avec les agrégats. Le film entier est disponible à la vente chez Jupiter Films. Ce documentaire extraordinaire donne la parole aux experts reconnus mondialement, qui présentent des aspects scientifiques aussi bien que spirituels. Parmi d’autres, le Dr. Masaru Emoto et le Prof. Dr. Kurt Wuthrich (Prix Nobel de chimie 2002), le Pr Korotokov révèlent les découvertes étonnantes de leurs recherches. A vori également un autre documentaire de Jupiter : « L’Eau, la vie » (2h15) où les plus éminents experts de la francophonie apportent les réponses théoriques et pragmatiques aux sujets abordés par le premier film: Prof Marc HENRY, Jacques Collin, Yann OLIVAUX, Jacqueline BOUSQUET, Jean-Marie COMBEL, Sylvain LADAIQUE, Maxence LAYET, Loïc SALLET, Bertram PALM et Vinh LUU. Nous apprenons quelle eau est bénéfique pour notre santé et aussi comment et quand boire, comment l’eau fait l’interface entre la réalité et nos pensées, etc. Voici un extrait du premier film :

Vous pourrez lire un extrait du livre « Les Guérisseurs Russe » de Peter Numayer et Tom Peter Rietdorf, à propos des correcteurs. Pour vous convaincre de l’intérêt scientifique, consulter également la page présentant la conférence scientifique et pratique 2017 sur l’usage des CEF.

Retour en haut